Peut-on courir pour une cause sans courir ?

Je vous pose cette question parce que c’est exactement ce qui m’est arrivé durant ce nouveau défi en faveur du Téléthon de Nice. En effet, durant ces sept derniers jours, ma charge de travail a énormément augmenté au point de ne plus me laisser suffisamment de temps pour courir. Alors, à défaut de courir avec mes pieds, j’ai laissé mon esprit courir pour le Téléthon de Nice. En résumé, durant une semaine j’ai prié pour ces malades (dont moi) qui recherche la guérison. Je me suis édifié en lisant beaucoup plus la parole de Dieu afin qu’elle me procure la force et le courage dont j’ai besoin pour affronter mon quotidien professionnel.

A travers mes lectures, j’ai appris que les traumatismes de l’enfance génèrent de douloureux souvenirs. Je n’ai pas eu ce que l’on peut appeler une enfance heureuse et épanouie. Je fais plutôt partie de ces personnes qui ont connu plusieurs traumatismes ou blessures dans leur enfance : séparation d’avec ma mère alors que je n’avais que trois ans ; violences conjugales ; sévices physiques ; rejet ; dormir dehors par une nuit d’hiver à Paris ; échec scolaire ; privation de nourriture, etc.

Les blessures de l’enfance « conduisent à l’apitoiement sur soi-même, à la dépression, à l’angoisse, à la violence, à la dévalorisation de sa propre personne ou au mépris des autres. Et lorsque l’âme est blessée, la tendance naturelle est de conduire la personne ainsi affectée, à se replier sur elle-même, à s’isoler. Celui qui porte des blessures en son âme recherche la solitude, il se replie sur lui-même, il s’enferme dans le silence. Cette attitude est destructrice. » (TopChrétien)

J’ai failli à nombreuses reprises me donner la mort, je buvais du Porto comme on boit de l’eau. J’avais des comportements violents envers ma chienne, je regardais les films pornographiques comme on regarde les séries TV, je n’avais aucune idée de ce que je voulais professionnellement parlant, bref j’étais perdu jusqu’à ce que Dieu me tende sa main le 13 juillet 2013. Alors que je n’avais personne pour me secourir, Dieu est devenu en une seule soirée LA SOLUTION à mes problèmes. J’ai crié à Dieu de m’aider. La Bible dit : « J’ai cherché le Seigneur, et il m’a répondu ; de toutes mes frayeurs il m’a délivré. » (Psaumes 34 :5)

Un jour, je fis un rêve dans lequel je me noyais en tentant de sauver mon fils de la noyade. Ne trouvant pas mon fils au fond de la piscine, je sentis l’eau entrer dans mes poumons au point de manquer de d’oxygène. Alors que mon esprit s’éteignait peu à peu, je sentis une main agrippée la mienne et en une fraction de secondes, je me retrouvai la tête hors de l’eau. Au même moment, je sentis mes poumons s’ouvrir et un cri sortit de ma bouche : j’étais sauvé et Dieu avait tenu sa promesse. Les jours qui suivirent ce réveil ont été miraculeux et j’aurai l’occasion de vous en parler plus tard si Dieu le veut.

Malgré toutes ces blessures de l’enfance, je considère aujourd’hui que tout ce chemin de douleurs était un chemin providentiel. Car je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui : altruiste, dur au mal, endurant à toute épreuve, patient et leader d’un service éducatif. Au final, je ne regrette rien de mon passé. Au contraire, je remercie Dieu d’avoir utilisé ces moments pour me former et être à son image. La Bible dit : « Que je bénisse le Seigneur, que je n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies, qui reprend ta vie à la fosse, qui te couronne de fidélité et de compassion. » (Psaumes 103 :3-4)

Ne vous découragez pas quand tout va mal. Ne vous découragez pas quand vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs. Au contraire, continuez d’avancer et de courir car Dieu est toujours là avec vous : « Fortifiez-vous et ayez du courage! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux; car l’Eternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point. » (Deutéronome 31:6)

Ma course par l’esprit se termine ici : « Seigneur, merci pour ta force que je reçois par la foi maintenant. En toi je suis fort, puissant et rendu capable…! Oui, avec toi je vais courir sans me lasser. Mes forces seront renouvelées, parce que tu marches avec moi. Je ne serai pas fatigué sur le chemin, mais renouvelé par toi, Éternel, qui tiens ma vie entre tes mains.

Que Dieu vous fortifie et vous donne son courage pour affronter vos difficultés au quotidien.

0 Partages