Je SUiS

Je suis tellement fier et heureux de voir de ce qu’il a fait de moi ! Après de nombreuses années dans les ténèbres, la Lumière est venu à moi il y a 8 ans !

J’ai saisi sa main et il m’a dit : « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie. » (Jean 8:12) Depuis ce jour-là, Jésus-Christ est devenu la lampe qui éclaire ma vie. Aujourd’hui, quand je fais le bilan de ma vie, je comprends mieux pourquoi il a fallut que je passe par certaines épreuves. Moi qui pensait être en retard, je rends compte aujourd’hui que je suis plus qu’en avance. Avec Dieu, ce qui compte, ce n’est pas la manière dont vous partez. Au contraire, le plus important c’est de franchir la ligne d’arrivée qui vous mènera à lui. 

Je vous mentirai si je vous disais que tout était simple. À l’époque, je n’avais pas assez d’argent pour me manger mais j’étais rassuré lorsqu’il me disait : « C’est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »(Jean 6:35). Hasard ou pas, je trouvais de l’argent par terre dans la rue, des personnes m’offrait un repas sans connaître ma situation financière. 

Englué dans de grandes difficultés, je n’avais qu’une hâte, c’est que tout ça s’arrête. Je me demandais chaque jour : quand est-ce cela se terminera ? Et pour me rassurer il me disait : « C’est moi qui suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. » (Jean 10:9) Alors, j’ai continué à aller de l’avant en ayant l’assurance d’une victoire certaine.

Puis un jour, j’ai fini par sortir la tête de l’eau : j’ai eu mon diplôme d’infirmier et ma situation financière s’est améliorée. Alors que tout semblait aller comme sur des rails, je suis reparti à l’université pour préparer un autre diplôme. Je n’avais ni l’assurance de trouver du travail ni le type de métier que j’allais exercé. Mais je l’ai cru quand il m’a dit : « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. » (Jean 10:11) Mais travailler et étudier en même temps n’est pas si simple qu’on le pense. Chaque jour est un combat et une occasion de chute. À chaque fois que j’ai voulu tout abandonner, il m’a dit : « Ne crains point, je suis avec toi. » Quand on me calomniait, il me disait : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. » (Jean 14:6) Quand je me m’étais en colère contre mon collègue de travail, ou quand je devais réprimander mes élèves, il me disait : Je suis mort pour toi et pour ceux qui m’ont persécuté et crucifié. Ensuite, il rajoutait : « Je te donne un commandement nouveau : aime-les comme je t’aime.» (Jean 13 : 34-35)

Quelque soit vos difficultés actuelles, Dieu n’est jamais loin de vous. Vous pouvez parfois avoir l’impression que le ciel vous est tombé sur la tête, ne retenez qu’une chose : il vous sera plus facile d’entrer dans le royaume de Dieu par la porte étroite que par la grande porte. 

En ce qui me concerne, j’aborde chaque début de semaine avec confiance et assurance. Quelque soit les difficultés qui se présenteront cette semaine, il me dit à chaque fois : « Je suis avec toi jusqu’à la fin des temps. » (Mathieu 28:20). 

Que Dieu vous bénisse abondamment ! 

P.S : Cliquez sur les images si vous souhaitez en savoir plus loin !  

66 Partages