Courir pour soi, c’est bien ! Mais à la longue cela est peu motivant. Courir pour quelqu’un ou pour une cause, c’est mieux ! Car cela booste notre motivation et nous pousse à nous dépasser.

En fin de compte, s’oublier soi-même au profit d’une cause apporte une pleine satisfaction qui va au-delà de nos attentes. Selon un dicton, l’Amour « de l’autre » donne des ailes ! Et même si vous ne croyez pas en Dieu, vous ne pouvez qu’être d’accord avec ce verset biblique : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jean 15 : 12-13)

En franchissant la ligne d’arrivée des courses auxquelles je participe, j’accroche à mon cœur la plus belle des médailles : l’Amour. Et même si ma participation semble insignifiante, je ressens malgré tout le sentiment agréable du devoir accompli : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi ». (2 Timothée 4 :7)

Ma récompense, c’est qu’en agissant ainsi, j’en apprends plus sur moi et je réalise combien ma vie est belle ! D’autre part, je n’ai pas besoin de voir pour croire que ce que je fais aide quelqu’un. Je le sais tout simplement puisque je suis le premier à en bénéficier : « Marchons par la foi et non par la vue ». (2 Corinthiens 5 :7)

En courant pour les autres, je m’aide moi-même. C’est parce que je donne aux autres que je reçois en retour. C’est trop beau pour être vrai. Mais la bonne nouvelle c’est que c’est vrai ! 

Que Dieu vous bénisse abondamment ! 

66 Partages